L’hiver est à nos portes… comment resterez-vous au sommet de votre art?

Beaucoup d’entre nous le savent, les hivers canadiens peuvent être longs et enneigés. Dans la mesure où les clubs de boulingrin intérieurs ne courent pas les rues, comment faire pour demeurer investi pendant la saison tranquille? Nous nous sommes entretenus avec Alex Scott (lSaskatchewan) et John Siteman (Nouvelle-Écosse) pour en savoir plus sur ce qu’ils font pour rester au sommet de leur art pendant la saison hivernale.

  1. Restez actif : s’entraîner, courir, pratiquer un sport d’hiver, s’étirer ou simuler des lancers au sous-sol : le simple fait de bouger et d’améliorer votre souplesse est essentiel pour être en mesure d’exceller au printemps prochain. Malgré le fait que le boulingrin ne soit pas un sport extrêmement physique, si vous avez été inactif pendant plusieurs mois consécutifs, cela pourrait vous causer des problèmes. Participer à un tournoi après une pause de six mois équivaut à faire 500 fentes sans s’être d’abord échauffé. Le résultat : blessures et courbatures.

    Alex Scott de Saskatoon ajoute : « pendant l’hiver, je lance des boules imaginaires dans ma maison. À vrai dire, cela me donne un aperçu visuel, permet à mon corps de ne pas oublier les mouvements et m’aide à garder mon « mojo », même si je ne joue pas au boulingrin. Par exemple, je suis passé à la position pied gauche devant pied droit (j’ai joué pendant des années pied droit devant pied gauche). J’ai mis deux saisons mortes pour y arriver! Avec ce troisième hiver à nos portes, je suis prêt à me mesurer à tous les autres ambitieux joueurs de 2020! »

 

  1. Visionnez des vidéos de boulingrin : lorsque ça vous démange de jouer une partie mais que cela n’est pas possible, trouvez vos matchs favoris en ligne et développez le côté mental de votre jeu. De nombreux pays archivent désormais leurs parties sur YouTube et Facebook; il y a donc une multitude de vidéos accessibles pour vous aider à repenser vos stratégies et à améliorer votre plan de jeu pour l’année à venir. Scott recommande aussi de lire sur le boulingrin : « les ouvrages Winning Becomes You de Lachlan Tighe et Bowl with Bryant de David Bryant sont deux de ses recommandations personnelles.

 

  1. Gardez contact avec les autres joueurs compétitifs : plusieurs personnes plongent dans l’hibernation une fois la saison terminée et reviennent étonnées de parfois voir certaines dynamiques, règles, politiques ou équipes transformées. Dans l’univers compétitif, le paysage change; ne perdez pas le fil! Gardez le contact et restez informé.

 

  1. Planifiez : l’hiver est le meilleur temps pour réfléchir à votre plan pour l’année à venir. À quels tournois souhaitez-vous participer? Quand allez-vous vous exercer? Quels sont les exercices que vous pratiquerez? À quelle fréquence? Quels sont vos objectifs pour l’année? De quelle manière les atteindrez-vous? Travailler avec un entraîneur pour élaborer votre plan annuel pendant l’hiver est une excellente façon de rester dans la partie pendant la saison morte. Quels que soient vos plans, assurez-vous d’apprécier ce que vous choisissez de faire. Ne forcez pas quelque chose qui ne vous convient pas en tant que joueur. Certaines personnes accordent de l’importance aux épreuves provinciales et nationales, aux événements de leur club, aux tournois avec bourse, aux championnats internationaux, aux événements de l’équipe nationale, au rôle d’entraîneur, à la participation à un comité, au marketing, etc. Assurez-vous de prioriser vos engagements et faites un effort pour améliorer votre jeu, peu importe le moyen pour lequel vous optez.

 

  • Faites l’essai du boulingrin sur petit tapis : bien que le jeu soit différent du boulingrin régulier, il demande le même niveau de concentration et vous donne un avantage : lorsque la saison recommence, vous êtes immédiatement prêt! S’il vous est impossible de pratiquer le boulingrin sur petit tapis à proximité de votre domicile, pourquoi ne pas tenter d’organiser le tout dans un gymnase d’école, un sous-sol d’église ou un centre communautaire? Longs de 45 pieds, les petits tapis peuvent être roulés et facilement rangés lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

 

  1. Tentez l’entraînement polyvalent : si vous ne l’avez pas essayé, le curling peut vous aider à demeurer actif et à aiguiser vos capacités mentales. Il existe beaucoup de ressemblances entre le boulingrin et le curling, et ce dernier peut vous aider à être au sommet de votre forme pour le printemps.

 

  1. Partez en vacances : mettez vos boules dans vos bagages et envolez-vous vers le Sud où vous pourrez profiter de la météo plus clémente pour jouer! Le championnat américain constitue une option prestigieuse pour un niveau ouvert, mais il n’est pas le seul auquel vous pouvez participer. La Floride et l’Arizona offrent de belles occasions de jouer au boulingrin pendant que la neige s’accumule dans le Nord!

Voilà quelques idées pour vous aider à rester au sommet de votre art pendant la saison froide. Comme toujours, nous aimons avoir de vos nouvelles. Faites-nous savoir ce que vous faites pour peaufiner votre jeu pendant l’hiver!

Laisser un commentaire