DSC_0831.JPG

Q : Dans le cas où le cochonnet de l’équipe 1 doit être roulé à nouveau, le premier joueur de l’équipe 2 peut-il repositionner le tapis ou doit-il le laisser là où l’équipe 1 l’avait initialement placé?

R : Si le cochonnet est lancé et atteint la piste à une distance qui est inférieure à deux mètres du muret avant, il doit être replacé à la marque de deux mètres sur la ligne centrale, avant que le jeu ne commence. Le premier joueur à lancer le cochonnet au début d’une mène peut placer et centrer le tapis sur la piste n’importe où entre la marque de deux mètres et la première ligne de jeu. Si le cochonnet est lancé de manière incorrecte, il est retourné le premier joueur adverse peut repositionner le tapis et relancer le cochonnet. Si les deux joueurs ont mal lancé le cochonnet, ce dernier est placé à la marque de deux mètres. Le joueur qui a d’abord lancé le cochonnet peut aussi repositionner le tapis avant de lancer sa première boule. Si une toile de sol portable est utilisée, elle peut être déplacée afin qu’elle soit dans la position correcte au bord avant du tapis (autrement dit, la position du tapis détermine la position de la toile de sol, plutôt que l’inverse). Ceci est permis en vertu de la réglementation nationale de BCB (approuvée en avril 2015) concernant l’utilisation de la toile de sol, à moins que le responsable de l’entretien du terrain n’en décide autrement.

Q : Je jouais dans un tournoi caritatif fort agréable la semaine dernière et j’ai remarqué qu’à mi-chemin d’une mène, le tapis s’était déplacé de l’endroit où il avait été initialement placé. Aurait-il fallu le réplacer à l’endroit où il avait été initialement placé au début de la mène?

R : Avant tout lancer, le tapis doit être positionné sur la ligne centrale de la piste. Pendant une mène, si un joueur remarque que le tapis est plié ou est à l’extérieur de la ligne centrale, le tapis doit être replacé dans sa position d’origine, sans modifier la distance du tapis au cochonnet.

Q : Quelles sont les lois qu’un arbitre prendrait en considération s’il était appelé à intervenir parce qu’un joueur a apporté sa boule à la tête et l’a déposée (ou l’a laissée tomber, sans déranger la tête) ? La loi 8 s’appliquerait-elle ?

R : Il y a deux aspects à considérer concernant la livraison d’une boule (ou d’un cochonnet). Premièrement, la livraison doit être une action « délibérée », telle que couverte par la définition C.3 Livraison. Deuxièmement, avant le lancer, un joueur doit être debout sur le tapis (loi 7).
Il est permis au joueur d’apporter sa boule lorsqu’il marche vers la tête. Ceci est indiqué dans la loi 17.2.1 comme une situation où une boule n’est pas morte. Rien ne change si le joueur place temporairement la boule dans la tête, ou la fait tomber, sans déranger la tête. Cette situation n’est pas considérée comme un lancer de boule et n’est pas déclarée comme une boule morte.
La loi 8 La faute de pied entre en jeu lorsqu’un joueur lance la boule ou le cochonnet depuis le tapis sans avoir tout ou partie d’au moins un pied sur ou au-dessus du tapis, soit avant le lancer, soit au moment du lancer du cochonnet ou de la boule.

%d blogueueurs aiment cette page :