Q: Lors d’un tournoi de simples, la joueuse A a joué en premier. Au cours de la mène, la joueuse a tenté de lancer la boule avec force. Sa boule a abouti dans le terrain adjacent et frappé plusieurs boules sans que personne ne puisse l’arrêter. Quelles auraient dû être les conséquences pour la joueuse fautive selon le règlement? Résultat : Le marqueur a remis la boule à la joueuse fautive et permis à la joueuse B de jouer, de sorte que la joueuse A a joué la dernière boule de la mène, ce qui n’aurait pas dû se produire. Non seulement la joueuse A a-t-elle rejoué sa boule, elle a joué la dernière boule de la mène alors que la dernière boule ne lui appartenait pas!

R: Je suppose que la boule en question n’a heurté aucune boule sur son terrain avant de traverser le muret et d’aboutir sur le terrain adjacent. Je suppose également que les autres boules sur son terrain de jeu n’ont pas été déplacées après que la boule de la joueuse ait frappé les boules sur le terrain adjacent. Le règlement 37.3.1.3 stipule que si la boule roulant sur une inclinaison qui lui aurait permis de revenir sur la piste de jeu est déplacée à l’extérieur des limites de la piste de jeu [par une personne neutre ou un objet neutre], et qu’elle heurte une boule sur un terrain adjacent, la boule doit être rejouée. Le règlement 17.1.5 stipule qu’une boule est hors-jeu si, suivant son parcours initial, elle dépasse la limite latérale de la piste à la suite d’un jeu. Si la boule a été lancée avec force suivant la bonne inclinaison, le marqueur a eu raison de permettre que la boule soit rejouée. La joueuse A aurait dû rejouer sa boule immédiatement dès qu’elle l’a récupérée. Le règlement 29.1 concerne les joueurs qui jouent autrement qu’à leur tour. Si la joueuse B a joué sa boule sans déplacer le peloton, la joueuse A aurait pu décider de redonner la boule à la joueuse B et jouer dans l’ordre ou laisser la boule dans le peloton et jouer deux boules consécutives. Si la boule de la joueuse B a déplacé le peloton, la joueuse A aurait eu trois choix : laisser le peloton tel quel et jouer 2 boules, replacer le peloton à sa position initiale et redonner la boule à la joueuse afin de rétablir l’ordre de jeu, ou déclarer une mène nulle.

Q : Comme les capitaines peuvent déléguer la responsabilité de l’entretien de la carte de pointage, cela signifie-t-il que le joueur responsable de la carte de pointage est également responsable de l’entretien du tableau d’affichage à l’extrémité de la patinoire ?

R : La responsabilité de la carte de pointage est l’une des tâches du capitaine, telle que définie dans la loi 40.1.7. Au Canada, cette responsabilité peut être transférée à un autre joueur de l’équipe si les deux capitaines acceptent de le faire et si les deux joueurs sont dans la même position.
Au Canada, le tableau d’affichage n’est pas un registre officiel du score, il n’y a donc pas de réglementation concernant la personne qui met à jour le tableau d’affichage. En règle générale, un membre de l’équipe qui a perdu la manche précédente met à jour le tableau d’affichage, tandis que l’autre équipe remet le cochonnet et la première boule. Lorsque les capitaines sont à l’extrémité du tableau d’affichage, l’un des capitaines le fait. Sinon, c’est un autre membre de l’équipe qui le fera. En cas de désaccord sur le score, les cartes de pointage constituent le registre officiel, et il appartient aux détenteurs des cartes de pointage de se mettre d’accord sur le score.

%d blogueueurs aiment cette page :