Perspectives de l’entraîneur Darryl Fitzgerald sur Développer votre jeu Bols mentale

Bowls Canada Boulingrin s’est entretenu avec Darryl Fitzgerald, entraîneur-chef au club de boulingrin Heritage Greens, afin de connaître son point de vue sur le boulingrin et s’informer sur les outils qu’il utilise. Ce poste d’entraîneur-chef n’est qu’un des chapeaux que coiffe Daryl Fitzgerald au boulingrin. Il est un bouliste actif, membre du conseil d’administration du club et membre de l’équipe canadienne de haute performance. De plus, il est un fervent bloguiste et son blogue « A Canadian Bowler » est lu partout au Canada et à l’échelle internationale.

L’entraîneur Daryl Fitzgerald, qui pratique le boulingrin depuis l’âge de 16 ans, croit fermement qu’un état psychologique fort est une valeur essentielle pour les athlètes. Dans cet article, Daryl Fitzgerald nous fait part de ses perspectives sur l’état psychologique du joueur, de son influence sur le jeu du joueur et de sa propre perspective sur le leadership au boulingrin

BCB : Vous avez suivi un cours de leadership à l’Université Wilfrid Laurier. Comment avez-vous appliqué cette expérience à votre travail d’entraîneur?

DF : Certains détails de ces modules portent sur une industrie ou un groupe en particulier mais, dans l’ensemble, ces modules et ces méthodes s’appliquent universellement aux affaires et dans le sport. On y parle beaucoup de la façon de traiter les gens, de motiver les gens et de les engager à aller au maximum de leurs compétences et à être aussi productifs que possible. Ces valeurs ont fortement influencé la façon dont je dirige mes équipes et mes programmes d’entraînement. On n’a jamais trop de bon leadership.

BCB : Le leadership est un thème récurrent dans votre blogue  « A Canadian Bowler ». Plusieurs étapes du leadership que vous y mentionnez portent sur le développement d’un « état psychologique » fort. Qu’est-ce que cela signifie et quelle est l’importance de l’état psychologique pour le joueur?

DF : Le boulingrin est un jeu où les habiletés mentales jouent un rôle déterminant. Je dis souvent que le jeu est 80 p. 100 psychologique et 20 p. cent 100 physique. Vous pouvez être le meilleur technicien au monde mais, si vous n’êtes pas psychologiquement prêt à jouer, vous serez très désavantagé. Les hauts et les bas émotionnels, les mauvais résultats et la pression peuvent vous écraser psychologiquement et miner votre compétitivité au jeu. La concentration, la prise de décisions, la stratégie et les tactiques sont des habiletés psychologiques fondées sur un bon état psychologique.

BCB : En ce qui concerne l’état psychologique, pouvez-vous nous expliquer l’évaluation de l’état psychologique?

DF : L’évaluation de l’état psychologique est menée sur le joueur pour connaître les habiletés psychologiques qu’il possède, les habiletés psychologiques qu’il ne possède pas et ce sur quoi il faut travailler. Il s’agit d’une liste des habiletés importantes pour le jeu afin d’y réussir et de choses que l’entraîneur et le joueur doivent savoir pour exceller. C’est comme travailler vos habiletés techniques et trouver les éléments à travailler. Je cherche des moyens d’améliorer le jeu psychologique et je les ajoute à l’entraînement.

Voici un exemple : Prenez le capitaine d’une équipe de compétition qui a une fiche de 50-50 dans les grandes compétitions. En examinant ses habiletés techniques, vous pourriez découvrir qu’il n’a besoin que d’améliorations mineures pour exécuter d’excellents lancers, mais, en examinant ses habiletés psychologiques grâce à une évaluation psychologique, vous pourriez aussi découvrir que son langage corporel devient extrêmement négatif lorsque lui-même ou un membre de son équipe commet une erreur.  Vous pourriez aussi voir qu’il peine sous pression, ce qui a des conséquences négatives sur ses habiletés techniques. Cela crée un cercle vicieux où il continue involontairement à avoir une influence négative sur la performance de son équipe à cause de son langage corporel; il est incapable de réussir les lancers souhaités et il finit par perdre à cause de la pression. À son insu, son état psychologique a influencé sa propre performance et celle de son équipe.

Après avoir repéré ce qui ne va pas, vous devez développer des scénarios d’entraînement spécifique dans lesquels le joueur pourra s’entraîner sous pression et travailler à améliorer son langage corporel.

Il est toujours préférable d’effectuer une évaluation des habiletés techniques et une évaluation des habiletés psychologiques lorsque vous voulez savoir où vous vous situez comme joueur et comme entraîneur.

BCB : Prévoyez-vous suivre des cours de leadership dans le cadre du Programme national de certification des entraîneurs? Plus particulièrement les modules multisports de la formation d’entraîneur de compétition ou d’entraîneur de performance?

DF : Oui. J’ai examiné les cours offerts et ce qu’il me manque pour terminer mon niveau actuel et les suivants. Mon calendrier estival d’entraîneur et de compétition m’empêche de suivre les cours immédiatement, mais j’ai hâte d’entreprendre ma formation dès que les activités de la saison commenceront à ralentir.

Laisser un commentaire