Dans cette série de billets de blogue, Emma Boyd, membre de l’équipe nationale, s’entretient avec différents membres de la communauté des boulistes et raconte comment ils composent avec la « nouvelle normalité » que constitue la COVID-19. Au cas où vous l’auriez manqué, dans son premier billet, elle raconte comment ses coéquipiers de l’équipe nationale vivent le confinement, la distanciation physique et l’absence de boulingrin.

Bienvenue à ce deuxième billet de la série Le boulingrin à l’ère de la COVID-19. Cette fois-ci, nous tournerons notre attention vers des personnes qui figurent, selon moi, parmi les membres les plus importants du milieu du boulingrin au Canada : les jeunes. L’équipe des jeunes a été formée pour corriger une lacune dans le parcours de développement des joueurs de boulingrin. Il s’agissait également d’occasions de financement pour plusieurs associations provinciales si elles pouvaient montrer qu’elles comptaient parmi elles des athlètes qui progressaient vers l’obtention d’une place au sein d’une équipe jeunesse nationale. À mon avis, les jeunes sont essentiels au rayonnement du boulingrin, car ils montrent la polyvalence de notre sport, proposent de nouvelles idées, attirent de nouveaux partenaires de financement et créent une croissance dans un segment de la population qui est sous-représentée dans le boulingrin.

Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur l’équipe jeunesse du Canada lors du dernier championnat canadien junior et des moins de 25 ans.

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen.jpeg

Owen Twamley: Owen est un membre de la club de boulingrin Central Saanich et travaille à plein temps dans une quincaillerie tout en suivant des cours universitaires légers pour l’aider à déterminer ce qu’il veut faire comme carrière.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

J’ai découvert le boulingrin lorsque mon école a envoyé un courriel pour encourager ses élèves à jouer à ce sport. Brian Corkun, mon ex-entraîneur, est la personne qui m’a amené à jouer plus sérieusement et m’a aidé à bien connaître ce sport.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

J’aime le boulingrin parce qu’il s’agit d’un sport compétitif, tactique et raffiné. Le fait de devoir réussir plusieurs gestes pour obtenir le résultat souhaité (poids, ligne, etc.) vous oblige à toujours rester alerte. J’aime aussi le fait que le boulingrin est un sport d’ajustement, et non pas de mémoire musculaire. Cela signifie que le jeu change constamment en fonction de diverses variables, comme la vitesse de roulement sur le terrain ou le moment de la journée.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

Si je pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, je choisirais l’Australie!

Quelles boules utilises-tu?

 Je joue avec des Taylor Ace, taille 4.

Austin Chambers: Austin est membre des clubs de boulingrin de Central Saanich et Juan De Fuca.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

Ma mère donne des soins à domicile à des personnes âgées, et l’un de ses clients m’a invité à jouer et j’ai adoré.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

Ce sport vous permet de rencontrer plein de gens et de voyager partout dans le monde.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

L’Angleterre (Jeux du Commonwealth de 2022).

Quelles boules utilises-tu?

Taylor Ace, bleu et blanc, taille 4

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen-2.png

Carah Webster: Carah est membre du club de boulingrin Juan De Fuca et travaille à plein temps comme conseiller financier pour Island Savings, une division de la First West Credit Union.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

Quand j’avais 11 ans, je faisais du karaté au Burnside Lawn Bowling Club et je voyais des personnes jouer à l’extérieur les mercredis soirs. J’aimais jouer au jeu des 10 quilles et au bocce, alors je me suis dit que je pourrais essayer. Craig Wilson m’a prise sous son aile, et je n’ai pas arrêté de jouer depuis.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

Comme Craig Wilson le dit, le boulingrin est un sport pour les jeunes auquel les plus vieux peuvent jouer. J’aime l’esprit de communauté et d’inclusion qui caractérise ce sport. Il ne s’agit pas d’un sport réservé à quelques personnes seulement. Il est possible de faire en sorte que tous puissent jouer. J’ai noué des amitiés avec des personnes incroyables que je n’aurais jamais rencontrées sans le boulingrin, et je suis très reconnaissante de les avoir et d’avoir ce sport dans ma vie.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

J’aimerais jouer en Nouvelle-Zélande. Non seulement s’agit-il du pays d’origine de mon entraîneur, Craig Wilson, mais j’entends aussi fréquemment des choses incroyables sur ce pays et j’aimerais avoir l’occasion de vivre ces expériences.

Quelles boules utilises-tu?

Ici, à Victoria, en Colombie-Britannique, je joue avec des Henselite Tiger, taille 2, calibre lourd. Sur les terrains où la vitesse de roulement est plus rapide, comme en Australie et les parties à l’intérieur, j’utilise des Henselite Dreamline XG, taille 2, calibre lourd.

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen-3.png

Jordan Kos: Jordan est membre du club de boulingrin Regina et étudie l’éducation et les arts dans un programme parallèle à l’université de Regina. Elle travaille également pour un conseiller financier à Ripplinger Financial.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

Ma mère était la rédactrice en chef du bulletin d’information de mon école primaire. Le Regina Lawn Bowling Club avait tenté de faire publier une annonce dans l’espoir de trouver de nouveaux membres. Comme tout le monde sait que le boulingrin est vu comme un sport pour les plus vieux, ma mère a expliqué que l’annonce avait été envoyée au bulletin d’information d’une école, et non pas à une publication visant les personnes âgées. Le coordonnateur des jeunes de ce club a expliqué que, oui, il avait toutes ses facultés et que, oui, son intention était d’attirer des jeunes et de faire connaître ce sport à un public plus jeune. Toujours pas convaincue, mais heureuse d’aider, ma mère a amené mes cousins (Brandon et Carter Watson) et moi-même à la première soirée des jeunes de la saison. J’ai lancé ma première boule et j’ai été conquis. C’est cliché, mais vrai. J’avais sept ans.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

Le boulingrin est le sport parfait! Il combine endurance, habiletés, capacités athlétiques et stratégie. J’aime le boulingrin parce qu’il me permet de voyager et de rencontrer des personnes partout dans le monde qui adorent ce sport, et nous réussissons à trouver d’autres choses qui nous rapprochent. Les boulistes peuvent être très compétitifs ou jouer dans le cadre d’une activité sociale. C’est un sport de famille. Vous pouvez jouer avec vos frères et sœurs, vos cousins et cousines, vos tantes, vos oncles, vos parents, vos grands-parents… Vous voyez! Le boulingrin occupe une place très importante dans ma vie. Je ne peux imaginer à quel point ma vie serait différente sans ce sport.  

Quelles boules utilises-tu?  

Dans l’hémisphère Sud, j’utilise des Taylor Redline SR, taille 3. J’ai choisi un thème relié à la fierté canadienne lors de la conception de mes boules parce que j’ai toujours rêvé de représenter le Canada lors d’une compétition internationale dans l’hémisphère Sud. J’ai choisi une base brun-rouge avec de petites taches rouge vif, des lignes blanches, et l’emblème est le drapeau du Canada, avec mes initiales dans la feuille d’érable. J’ai aussi un ensemble de Henselite Dreamline XG, taille 3, Joker (orange/noir/violet/rose) avec un logo de baleine. Cet ensemble est toujours dans sa boîte d’origine, et les boules attendent d’être lancées pour une première fois.

Au Canada, j’utilise des Taylor Ace, taille 3. Ma couleur préférée est le rose, et lorsque j’ai décidé de passer d’un ensemble de boules de club noires de taille 00, je savais que ma seule possibilité étaient les Raspberry Ripple. Mon emblème est une vieille dame qui joue au boulingrin sur la pelouse. J’espère qu’un jour je serai la dame sur ma boule. Étant donné que j’aime le rose à ce point, j’ai dû me procurer un deuxième ensemble. Rose avec de petites taches, et mes initiales comme emblème. J’adore les Taylor Ace.

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen-4.png

Brandon Watson: Brandon est membre du club de boulingrin de Regina et a récemment obtenu son diplôme en technologies créatives. Il commence sa maîtrise cet automne et a une entreprise d’artisanat du cuir et de travail du bois qu’il est en train de développer. Brandon travaille également pour Ritmar Developments et est assistant de recherche à l’université de Regina.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

Ma tante a vu une annonce sur le programme des jeunes du Regina Lawn Bowling Club dans le journal de notre école. Elle a décidé d’amener sa fille (ma cousine Jordan Kos) ainsi que mon frère, Carter, pour essayer ce sport. Nous avons tous les trois immédiatement adoré. Nous étions conquis après notre premier lancer.  

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

Il y a tellement de raisons d’aimer ce sport. J’aime le jeu et la compétition, qui impliquent tellement de technique, de stratégie, de réflexion, de patience et de persévérance. C’est tellement gratifiant lorsqu’on fait un beau lancer, ou un lancer qui sauve une partie ou lorsqu’on a beaucoup de constance et de succès. Il y a aussi des moments où les choses ne se passent pas bien, mais tout cela fait partie du sport, et ces journées vous font aimer les bonnes journées encore plus. J’ai rencontré des gens assez incroyables en jouant au boulingrin, et les boulistes ont tous un lien spécial : de l’amour pour un sport magnifique et du respect les uns pour les autres.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

J’ai eu la chance de jouer au boulingrin dans des endroits incroyables partout en Amérique du Nord. J’aimerais toutefois jouer en Australie.

Quelles boules utilises-tu?J’ai deux ensembles de boules que j’utilise en fonction du terrain et de la position à laquelle je joue. Taylor Spectrums et Aero Revolutions.

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen-5.png

Erik Galipeau: Erik est membre du club de boulingrin de Port Credit et travaille actuellement comme chauffeur-livreur.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

J’ai découvert le boulingrin en 2014. J’ai vu une annonce dans le journal sur le championnat national des jeunes, qui avait lieu au Etobicoke Lawn Bowls Club. Enfant, je voulais essayer le plus grand nombre de sports possible, alors mon père m’a amené au club cette journée-là, et c’est à ce moment que j’ai découvert le boulingrin.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

J’aime le boulingrin parce qu’il y a tellement d’éléments différents dans ce sport. Le lancer, le choix du tir, votre lecture du terrain, comment vous travaillez avec une équipe. Ce sport semble très simple, mais il y a tellement de choses différentes qu’on doit continuer à améliorer. Mais d’un autre côté, toute personne de n’importe quel niveau de forme physique ou de n’importe quel âge peut jouer et devenir très bonne.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

Si je pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, je choisirais la Gold Coast, en Australie. Les meilleures installations et les meilleurs joueurs au monde s’y trouvent, et j’aimerais être en mesure de compétitionner à ce niveau tous les jours.

Quelles boules utilises-tu?

J’utilise des 3.5 Aero Grooves la plupart du temps. J’ai aussi d’autres ensembles Aero, mais les Grooves sont mes préférées. J’aime la traction plus rapide du décentrement des Aero. Je crois que cela me permet d’utiliser différents angles qui seraient impossibles pour un joueur avec une boule à traction plus tardive. J’utilise des boules Aero depuis 2016.

This image has an empty alt attribute; its file name is Owen-6.png

Jordan Gailey: Jordan est membre du club de boulingrin de Regina et travaille à plein temps comme commis comptable au ministère des routes et de l’infrastructure du gouvernement de la Saskatchewan. Il termine également son dernier semestre de cours à l’université de Regina, et prévoit de poursuivre éventuellement son CPA.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

Mon groupe du cours d’éducation physique en septième année (printemps 2008) a fait une « sortie éducative » au Moose Jaw Lawn Bowling Club. J’ai découvert le boulingrin la veille. Lorsque nous sommes arrivés et avons commencé à lancer des boules, j’ai compris immédiatement et j’étais conquis. Par chance, la personne qui y dirigeait le programme junior (et qui devint mon entraîneur et un bon ami), Ernie Meid, était un enseignant à mon école primaire, alors c’était facile pour moi de me lancer entièrement.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin?

Je vous donne quatre raisons :

  1. C’est un sport amusant et intéressant, où les stratégies et les façons de jouer sont nombreuses.
  2. Ce sport me permet d’exprimer mon côté compétitif.
  3. Il m’a permis de nouer plusieurs relations d’amitié durables.
  4. Il m’a permis de visiter différentes parties du Canada (et, je l’espère, encore d’autres dans l’avenir).

En bref, être joueur de boulingrin fait partie de la personne que je suis, c’est une partie de mon identité. Il s’agit de quelque chose d’unique chez moi et que je peux partager avec d’autres personnes. Je trouve que c’est plutôt cool.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

Je dirais en Écosse. Plusieurs de mes ancêtres en sont originaires, et cela me permettrait de mieux connaître l’histoire du boulingrin.

Quelles boules utilises-tu?

Taylor Lignoids

Luci Ewen: Luci est membre du club de boulingrin Oak Bay et a remporté le titre national des filles de moins de 18 ans en 2019.

Comment as-tu découvert le boulingrin et qui t’a introduit dans ce sport?

J’ai commencé à jouer au boulingrin parce que ma mère cherchait une activité que nous pourrions faire en famille. Le club de boulingrin que nous fréquentons se trouve juste à côté d’un parc aquatique où j’allais quand j’étais enfant. Je me souviens avoir regardé par-dessus la clôture quand j’étais enfant et avoir vu tout le monde en blanc.

Pourquoi aimes-tu le boulingrin? 

J’aime pouvoir me stimuler mentalement et résoudre des énigmes tout en étant à l’extérieur et dans un environnement compétitif tout en faisant de l’exercice.

Si tu pouvais jouer au boulingrin n’importe où dans le monde, quel endroit choisirais-tu?

J’ai l’impression que la plupart des gens diraient qu’ils aimeraient jouer en Australie. Honnêtement, je suis plus intrigué par le placement intéressant de certains clubs. J’adorerais jouer sur le toit d’un immeuble, n’importe où dans le monde.

Quelles boules utilises-tu?

J’utilise actuellement des boules Taylor Blaze de taille 3, mais en raison d’une blessure, je suis en train de changer de boules, probablement de taille 2,5 Aero Quantums.

J’espère que vous avez aimé faire plus ample connaissance avec les membres de l’équipe des jeunes grâce à ce billet de blogue. J’aimerais bien vous lire! Écrivez votre nom, votre lieu de résidence et vos réponses aux questions dans la section des commentaires, ci-dessous. D’ici là, soyez tous prudents!


0 Comments

Leave a Reply

%d bloggers like this: