Charles Roach vient de terminer son mandat de président des terrains de l’Association de boulingrin de l’Ontario, dans le cadre duquel il informait les clubs de la province sur l’entretien des terrains. L’été dernier, il a collaboré avec Bill Donald, responsable des terrains du club de boulingrin de Willowdale, à la préparation des terrains pour le Championnat canadien de boulingrin de 2015.

Charles Roach

QU’EST-CE QUI CONSTITUE TROP D’EAU?
Que votre terrain soit aménagé sur du sable ou de la terre, l’instrument le plus utile dans le coffre d’outils du responsable de l’entretien des terrains est un humidimètre. Il présente trois lectures : rouge pour sec, jaune pour
humide et vert pour mouillé. Le meilleur résultat pour un terrain de boulingrin est sec pour le premier pouce, humide sur les 3 prochains pouces et mouillé à 6 pouces et plus.
Comment obtient-on ces conditions? Le chaume en quantité excessive garde l’eau à la surface. Si la surface du
terrain est molle lorsque vous marchez sur le terrain, c’est sans doute à cause d’un surplus de chaume qui absorbe l’eau. En déchaumant le terrain régulièrement (aux deux semaines), l’eau peut facilement se rendre à une profondeur de 6-7 pouces. Si vous ne pratiquez pas une tonte verticale
régulièrement, faites-le dès maintenant. Mais surtout, utilisez votre humidimètre tous les jours. Laissez sécher la surface du terrain. L’humidimètre vous indiquera à quel moment arroser. Vous pouvez arroser 3 fois par semaine si vous utilisez un système d’arrosage automatique. Il est préférable d’arroser pour de plus longues périodes, disons 20 à 30 minutes par poste tous les 3 jours, que 10 minutes par poste par jour.

RAPPELEZ-VOUS : l’eau doit atteindre une profondeur de 6 à 7 pouces pour de meilleurs résultats dans l’entretien du terrain.

MINIMISER L’USURE DU TERRAIN
Je réponds à cette question en partant du principe qu’un terrain est carré. Si votre terrain est rectangulaire, faites les adaptations nécessaires en utilisant l’information suivante.

EMPLACEMENT DU TERRAIN
Si votre terrain est carré (120 x 120), vous pouvez y aménager 3 pistes, A, B et C, dans la direction est-ouest et 3 autres dans la direction nord-sud.
Je vais utiliser le terrain de Burlington en exemple : Chaque piste mesure 14 pieds de largeur et est située à deux pieds de ses pistes voisines. Nous commençons à jouer est-ouest sur la première piste (A) pendant 3 jours, passons à la piste suivante (B) pendant 3 jours et ensuite à la troisième piste
(C). Au bout de 9 jours, nous changeons à un jeu nord-sud et suivons le même cycle de 3 jours. Ce changement de direction donne aux terrains est-ouest la chance de reposer. Les 10 premiers pieds des terrains sont les plus vulnérables. C’est à cet endroit que les joueurs se placent pendant la plus longue période de temps. Laissez l’herbe pousser un peu plus pendant la période de repos. Aérez en piquant pour réduire le compactage et laissez une plus grande quantité d’eau s’écouler jusqu’aux racines.

UTILISATION DU TERRAIN
Lorsque je visite un club, je constate souvent que le terrain du milieu est bien usé et que les terrains de côté ne montrent presque aucun signe d’usure. Je suis membre d’un gros club, plus de 250 membres, et nous jouons tous les après-midis et presque tous les soirs. Nous jouons dans un ordre précis afin d’utiliser tous les terrains également. L’après-midi, le tirage au sort commence toujours sur les terrains ayant les numéros
les plus élevés (8 ou 16), et le soir, nous commençons sur les terrains ayant les plus petits chiffres. Nos membres savent que s’ils ne participent pas au tirage au sort, ils doivent utiliser le prochain terrain libre. Les terrains extérieurs sont les moins utilisés dans la plupart des clubs car les boulistes
estiment qu’il est difficile d’y faire un bon placement. Plus les terrains sont utilisés, plus il est facile d’y faire un bon placement. Les très mauvais placements sur les terrains extérieurs peuvent être causés par un manque de nivellement du terrain, ce qui est un tout autre sujet. L’application de ces conseils contribuera à garder vos terrains en santé tout au long de la saison.

Categories: Uncategorized

%d blogueueurs aiment cette page :